les filières de traitement

  • Les filières d’assainissement dites “classiques”

Utilisant le pouvoir épuratoire du sol en place ou le cas échéant par un massif constitué de sable, ces filières rustiques existent depuis de nombreuses années dans la réglementation et ont faire leurs preuves de leur efficacité sur le terrain.

Elles sont installées après un prétraitement (ou traitement primaire) constitué d’une fosse toutes eaux suivi d’un préfiltre décolloïdeur (intégré ou séparé de la fosse).

  • Après une fosse toutes eaux (et un préfiltre), les tranchées d'épandage permettent d'utiliser le pouvoir épurateur du sol en place ainsi que sa capacité à infiltrer les eaux facilement. Il s'agit du système le plus simple, le plus rustique et le plus économique.

    schéma de principe

    Plus de détails dans les fiches filières à télécharger ci-contre

  • Placé après un prétraitement (fosse toutes eaux + préfiltre), le filtre à sable est largement répandu.
    Il est installé lorsque le sol en place ne permet pas l'épuration directe via le terrain en place. Le sol est reconstitué par un massif en sable qui sert de support aux bactéries. Les eaux usées traitées sont ensuite évacuées vers un dispositif d'infiltration ou le cas échéant un rejet au milieu naturel.



    schéma de principe

    Plus de détails dans les fiches filières à télécharger ci-contre

  • Filière identique au filtre à sable drainé. Il est mis en place lorsque le sol à une forte capacité à infiltrer les eaux usées traités en profondeur (éboulis, ancien lit de rivière sans nappe, zone karstique).



    schéma de principe

    Plus de détails dans les fiches filières à télécharger ci-contre

previous arrow
next arrow
Shadow
Slider

Le choix de la filière est lié à la nature du sol, sa capacité d'épuration et d'évacuation ainsi qu'à la surface disponible.

Elles sont réalisées sur place par un professionnel du terrassement (et de l'assainissement) avec du matériel de qualité en suivant les recommandations de la norme AFNOR DTU 64.1 d'août 2013 définissant la mise en œuvre des dispositifs d’assainissement non collectif (règles de l'art).


  • Les filières d'assainissement agréées

Depuis 2010 des filières d'assainissement agréées par les Ministères peuvent être installées.

Il existe 3 types de système de traitement agrées :

  • Ils sont constitués généralement d'un prétraitement par fosse toutes eaux suivi d'un système de traitement équipé d'un support de filtration où les bactéries se fixent et épurent les eaux usées. De nombreux support de filtration existent : fibres de coco, xylit, laine de roche, écorces de pin, zéolithe, fibres synthétiques, etc...

    schéma de principe

    Plus de détails dans la fiche filière à télécharger ci-contre

  • Les micro-stations sont équipées d'un prétraitement appelé décanteur primaire suivi d'un traitement dans un réacteur biologique où sont présentes les bactéries qui sont soit sur un support fixe (micro-stations à cultures fixées) soit en liberté (micro-stations à cultures libres).

    schéma de principe

    Plus de détails dans la fiche filière à télécharger ci-contre

  • Avec ou sans prétraitement (fosse toutes eaux) au préalable selon les fabricants, la phyto-épuration permet le traitement des eaux usées grâce à l'association des plantes (roseaux généralement) et des bactéries dans un milieu filtrant.

    schéma de principe
    Méli-Mélo (Graie Media Pro -illustation Nicolas Journoud)

De nombreux fabricants existent avec des procédés de traitements différents. Avec son expérience de contrôles d'installation sur le terrain vous conseille sur les avantages et inconvénients des principales dispositifs de traitement existants en toute impartialité et toute indépendance vis à vis des fabricants.

previous arrow
next arrow
PlayPause
Shadow
Slider

Retrouvez l'intégralité des filières agréées (agrément et guides d'installation et d'utilisation) sur le Portail de l'assainissement non collectif du Ministère


  • Les toilettes sèches

Les toilettes sèches permettent le traitement des eaux vannes (eaux usées en provenance des wc) en l'absence complète de chasse d'eau selon plusieurs techniques :

-Toilette sèche avec séparation des fèces et des urines

-Toilette sèche à compost (à litière bio-maîtrisée ou à compostage continu)

Ces dispositifs nécessitent obligatoirement un traitement spécifique (et séparé) pour les eaux ménagères (éviers, douche, baignoire, lave-linge, lave-vaisselle, etc...).